Comment conserver les pommes de terre

Conserver les pommes de terre : nos astuces pour préserver vos tubercules

La capacité de conservation de la pomme de terre a contribué à son succès au fil des siècles. Néanmoins, il ne suffit pas de les poser dans un coin de la cuisine et de se servir le moment venu. Conserver les pommes de terre demande en effet de prendre quelques précautions afin de profiter de nos tubercules préférés tout au long de l’année.

Conserver les pommes de terre : y penser dès la récolte

pommes_de_terre_qui_sèchentUne bonne conservation des pommes de terre passe par un ramassage méticuleux des tubercules. En effet, si ces derniers sont abîmés, ils pourriront plus rapidement et risqueront de contaminer le reste de la récolte. Il est également préférable de ramasser les pommes de terre lorsque le temps est sec.

Pour limiter les risques de dégradation, il est important de choisir le bon outil. Vous laisserez donc la bêche dans votre cabane à outils et choisirez plutôt une fourche‑bêche pour soulever les pieds de pommes de terre. D’ailleurs, ne débutez pas le ramassage directement au pied : commencez en périphérie et revenez progressivement vers l’intérieur.

Lorsque vous aurez récolté les tubercules, il est très important de les laisser sécher une journée au soleil avant de les stocker. Vous permettrez ainsi à l’excédent d’humidité de s’évacuer et les pommes de terre se conserveront mieux.

Trouver une zone de stockage adaptée

Quand on y pense, garder des pommes de terre revient à empêcher leur germination. Pour éviter ce phénomène naturel et pour bien conserver les pommes de terre après la récolte, il convient de respecter quelques règles :

  • Triez bien vos pommes de terre avant de les stocker. Si certaines sont abîmées, vous devrez les consommer rapidement. Celles qui sont vertes ou qui présentent des tâches sur la peau devront être mises de côté.
  • Brossez délicatement les tubercules qui auraient un surplus de terre.
  • Les pommes de terre ne germent pas sous une certaine température. En les conservant entre 7 et 10 °C, elles resteront plus facilement en état de dormance.
  • L’hygrométrie joue un rôle important dans la conservation des pommes de terre. Plus elle sera élevée, meilleure sera la préservation.
  • Évitez d’entreposer les tubercules à proximité d’oignons ou d’autres fruits comme la banane. Ils dégagent en effet un gaz (de pomme_de_terre_sac_toile_de_jutel’éthylène), qui favorise la maturation et pourraient provoquer la germination des pommes de terre.
  • Stockez les tubercules à l’abri de la lumière ; cette dernière ayant pour effet de les faire verdir à cause de la solanine. Les pommes de terre seraient alors impropres à la consommation.
  • Pour entreposer les tubercules, vous pouvez utiliser des cagettes en bois ou en plastique, voire un sac de jute. Quel que soit le contenant choisi, il doit pouvoir laisser circuler l’air. Si vous en avez à disposition, utilisez de la paille pour déposer les pommes de terre et les recouvrir.
  • Pour éviter d’écraser les tubercules entre eux, ne faites pas de tas trop grands. Il serait dommage de faire une purée avant l’heure.

 

Si l’on réunit tous ces critères, on s’aperçoit vite que la zone idéale pour conserver les pommes de terre est une cave. D’accord, mais comment conserver des pommes de terre sans cave, me direz‑vous ? Pas d’inquiétude ! Tant que la température est suffisamment fraîche, il est tout à fait possible d’entreposer vos tubercules dans un placard ou une pièce avec peu de luminosité. Ainsi, vous pouvez même envisager de conserver des pommes de terre en appartement.

Même en suivant tous ces conseils scrupuleusement, vous ne pourrez pas empêcher certaines pommes de terre de pourrir ou de germer. Vous devrez donc être vigilant et surveiller de temps à autre que votre réserve reste saine.

Choisir des variétés de pommes de terre qui se conservent bien

Toutes les variétés de pommes de terre ne se conservent pas de la même façon. Certaines d’entre elles ont la capacité de pouvoir être stockées plusieurs mois sans aucun problème. Parmi elles, on retrouve :

pomme_de_terre_variété_bernadette
Bernadette : la reine de la conservation
  • La Bernadette : variété demi‑précoce, elle se cuisine aussi bien en salade qu’à la vapeur. La Bernadette est l’une des pommes de terre qui se conserve le mieux.
  • La Goldmarie : variété demi‑précoce, sa chair ferme et son goût se rapprochent de ceux de la Charlotte et feront des merveilles en cuisine.
  • La Vitabella : variété précoce, cette pomme de terre se conserve bien aussi. Utilisable en salade ou vapeur, elle est également idéale en frites.
  • La Blanche : demi‑précoce et polyvalente, cette pomme de terre se cuisine au four, en purée ou en frites. Sa conversation est excellente tout comme Bernadette.
  • La Monalisa : pomme de terre demi‑précoce, la Monalisa offre un bon rendement et une excellente conservation. Elle peut se cuisiner de multiples façons (salades, gratins, rissolées, à la vapeur).

Laisser un commentaire

339 Views